Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

La technologie Panasonic donne vie au multimédia lors de l'exposition Anthropocene au Musée des beaux-arts de l'Ontario

Vue de l'installation Anthropocene au Musée des beaux-arts de l'Ontario, du 28 septembre 2018 au 6 janvier 2019. Œuvres d'art © Edward Burtynsky, Jennifer Baichwal et Nicholas de Pencier, photo © Musée des beaux-arts de l'Ontario

Lorsque les cinéastes Jennifer Baichwal et Nicholas de Pencier, plusieurs fois primés, et le célèbre photographe Edward Burtynsky ont annoncé la tenue d’une nouvelle exposition visuelle multimédia visionnaire utilisant la photographie, le cinéma et la réalité augmentée, le Musée des beaux-arts de l'Ontario a dû relever des défis technologiques complexes pour faire de la vision des artistes une réalité. L'exposition exigeait non seulement une grande dimension physique, mais aussi une technologie d'affichage de haute qualité qui serait à la hauteur des oeuvres visuelles détaillées à présenter. Simultanément, la technologie elle-même devait s'intégrer complètement à l'expérience globale, fonctionner à la perfection six jours par semaine et soutenir l'environnement fluide de l'exposition en produisant des images vives sous presque tous les angles de vue.

Défi

Le Musée des beaux-arts de l'Ontario a été confronté à un ensemble unique de défis technologiques dans le cadre de l’inauguration d'une expérience révolutionnaire sous forme d’exposition. Pour lancer Anthropocene, une exposition combinant des photographies à grande échelle, des murales, des installations cinématographiques et des installations de réalité augmentée, le Musée des beaux-arts de l'Ontario devait intégrer ces divers médias afin de créer une expérience percutante et utiliser une technologie d'affichage et de projection d'une ampleur et d'une portée où la qualité, la clarté et la couleur des images étaient sans pareil.

Solution

Ayant l'occasion de collaborer en tant que partenaire technologique d'une équipe d'artistes visionnaires, Panasonic a travaillé en étroite collaboration avec le Musée des beaux-arts de l'Ontario et les créateurs pour choisir la meilleure solution d'affichage visuel, ce qui a permis de donner vie à la vision de la présentation. Cette solution comprenait sept écrans commerciaux TH-84EF1U de 84 po, deux projecteurs PT-RZ770 et un écran interactif de 75 po.

Résultat

Le partenariat entre le Musée des beaux-arts de l'Ontario et Panasonic a établi une nouvelle norme quant à la façon dont la technologie peut soutenir la conception d'expositions artistiques. Sa mise en oeuvre a montré une toute nouvelle façon, stratégique et réfléchie, d'aider les artistes visuels à raconter des histoires qui ont le pouvoir de façonner de nouveaux avenirs et d'inspirer les participants à changer le monde.

Association du Musée des beaux-arts de l'Ontario et de Panasonic pour la création d'éléments visuels immersifs de pointe à l'exposition Anthropocene

Lorsque l'un des plus éminents musées d'art en Amérique du Nord se prépare à accueillir une exposition des cinéastes Jennifer Baichwal et Nicholas de Pencier, plusieurs fois primés, et de l'un des photographes les plus respectés au monde, Edward Burtynsky, les attentes sont élevées. L’exposition Anthropocene combine l'art, le cinéma, la réalité augmentée et la recherche scientifique pour étudier l'influence humaine sur l'état actuel et futur de notre planète.

Le défi

Le succès de l'exposition reposait sur l'impact de son message. La qualité et la précision des éléments visuels, soit la photographie et la vidéo, étaient cruciales. Pour réaliser tout le potentiel d’Anthropocene et provoquer la résonance émotionnelle, le Musée des beaux-arts de l'Ontario avait besoin d'une technologie capable d’illustrer avec force la portée et la beauté des éléments visuels, tout en fonctionnant harmonieusement.

Pour y parvenir, l'équipe de conservateurs du Musée des beaux-arts de l'Ontario a dû relever une multitude de défis artistiques et techniques. « Notre première préoccupation - et notre défi - est toujours de représenter l’art de façon véridique, en se rapprochant le plus possible de l’intention de l’artiste. En même temps, la technologie doit être aussi invisible et non envahissante que possible », a déclaré Patric Colosimo, technicien principal des médias, Services de logistique et d'art.

La solution

Quand est venu le temps de concevoir la meilleure approche technologique pour monter l’exposition, Panasonic était prête non seulement à fournir l'équipement, mais aussi à collaborer étroitement avec l'équipe technique et les artistes du musée. L'équipe de Panasonic a invité les conservateurs avec le cinéaste et directeur de la photographie d’Anthropocene Nicholas de Pencier dans ses bureaux et leur a présenté une grande variété d’écrans commerciaux prêts à être testés.

Les écrans de Panasonic, au niveau de leur taille et de leur cadre, sont sans pareil et nous ont permis de trouver le mariage parfait.

Les écrans de Panasonic, au niveau de leur taille et de leur cadre, sont sans pareil et nous ont permis de trouver le mariage parfait.
Patric Colosimo, Technicien principal des médias, Services de logistique et d'art, Musée des beaux-arts de l'Ontario

Dans le but de reproduire le large éventail de photographies de tailles différentes de l'exposition, la gamme étendue d'écrans commerciaux de Panasonic, dont la taille et la largeur des cadres varient grandement, a fourni à l'équipe du Musée des beaux-arts de l'Ontario des possibilités de personnalisation et les choix nécessaires pour transformer leur vision en réalité. La solution était impressionnante et comprenait sept écrans commerciaux TH-84EF1U de 84 po, deux projecteurs PT-RZ770 de 7 000 lumens et des objectifs à ultracourte focale, ainsi que l'écran interactif TH-75BQE1W de 75 po.

L'un des défis uniques ayant trait à l'environnement d'un musée est le besoin d'une résolution impeccable à une variété d'angles de vue. En se déplaçant dans l'espace, les visiteurs peuvent découvrir les oeuvres à partir de points de vue différents. La fluidité de l'espace a joué un rôle clé dans la trame de l’histoire, et la capacité de visualisation à 90 degrés des écrans de Panasonic permettait un affichage haute résolution, sans distorsion, quel que soit l'angle.

Sans surprise, la reproduction et la qualité des couleurs étaient également une préoccupation majeure. Les projecteurs et les écrans devaient être en mesure de fournir le ton, la teinte et la saturation exacts dans les vidéos pour compléter les photos à côté desquelles ils seraient placés. Même de petites déviations seraient extrêmement perceptibles et ruineraient l'harmonie et l'interaction de la vidéo et de la photographie, une facette clé de l'exposition. Les projecteurs laser PT-RZ770 sont spécialement conçus pour produire une image de qualité et des couleurs brillantes dans toute une gamme d'applications (même les plus exceptionnelles).

Le résultat

« Nous avons constaté que non seulement les écrans de Panasonic reproduisent la palette de couleurs des films, mais que nous pouvions créer des profils personnalisés et ajuster les niveaux d'un écran à l'autre si nécessaire », a déclaré M. Colosimo. « Les écrans de Panasonic, au niveau de leur taille et de leur cadre, sont sans pareil et nous ont permis de trouver le mariage parfait ».

Jennifer Baichwal et Nicholas de Pencier, Elephant Tusk Burn, parc national de Nairobi, Kenya, 2018. Vue de l'installation Anthropocene au Musée des beaux-arts de l'Ontario, du 28 septembre 2018 au 6 janvier 2019. OEuvre d'art © Jennifer Baichwal et Nicholas de Pencier, photo © Musée des beaux-arts de l'Ontario.

Non seulement Panasonic possède-t-elle des produits de qualité inégalée, mais elle est aussi un véritable partenaire dans la résolution de problèmes et la réalisation de la vision d’un artiste.

Patric Colosimo, Musée des beaux-arts de l'Ontario

La technologie de Panasonic s'est parfaitement intégrée à la conception globale de l'exposition et s'est également avérée incroyablement fiable, fonctionnant parfaitement malgré la rigueur des longues heures de fonctionnement pendant l'exposition très populaire. Autre défi ayant trait à l'environnement, l'équipement devait fonctionner avec un minimum d'entretien jusqu'à 18 heures par jour, six jours par semaine.

La solution a été collaborative, innovante, et a permis de connaître un succès remarquable. « Nous sommes très reconnaissants envers l'équipe de Panasonic pour son expertise technologique exceptionnelle et sa magnifique gamme d'options d'affichage médiatique », a déclaré l’artiste Nicholas de Pencier. « Le processus a été une véritable collaboration, car nous avons travaillé ensemble pour créer la meilleure expérience possible pour les images durement acquises que nous avions immortalisées dans le cadre du projet ».