Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Diffusion en continu du festival MUTEK de Montréal à l’aide de caméras VPIZ

Porto Porto au spectacle Nocturne du festival MUTEK – Photo : Sean Vadaru

Porto Porto au spectacle Nocturne du festival MUTEK – Photo : Sean Vadaru

MUTEK est un incontournable de la scène culturelle dynamique montréalaise. Fondé en 2000, cet organisme sans but lucratif va au-delà de la promotion de la créativité numérique dans les arts sonores, musicaux et audiovisuels, offrant une plateforme aux artistes les plus originaux et visionnaires dans le cadre de son festival annuel.

Le festival hybride en salle et en ligne MUTEK 2021 a présenté 148 spectacles de musique électronique en direct et une exposition d’œuvres et d’installations numériques à plusieurs endroits à Montréal et sur le Web. Dans le cadre du volet en ligne du festival, MUTEK a enregistré sa série de spectacles Nocturne, un cabaret électronique des expressions artistiques les plus rythmées et envoûtantes de partout au Canada, puis a diffusé en continu ces spectacles en direct pour un public mondial sur sa plateforme virtuelle.

Défi

L’objectif est de saisir l’ambiance de 12 spectacles de musique électronique dans une diffusion vidéo en direct pendant 3 jours, depuis la salle de concert MTELUS. Les caméras de diffusion en continu doivent bien fonctionner dans un contexte de concert avec des conditions d’éclairage variables et devant public, générant des flux de haute qualité qui pourraient être montés en temps réel.

Solution

L’équipe de production vidéo a utilisé une combinaison de cadreurs en direct et de caméras VPIZ télécommandées. Elle a choisi les caméras VPIZ, modèles AW-UE100K, AW-HE130W et AW-UE150K de Panasonic pour leur fiabilité, leurs commandes d’image polyvalentes, leur mouvement fluide et leur performance éprouvée dans des conditions de faible éclairage. En coulisses, elle a utilisé les unités de commande de caméra à distance AW-RP50 et AW-RP60.

Résultat

L’équipe de MUTEK a atteint la qualité de production vidéo ciblée et a pu proposer la riche expérience en ligne qu’elle espérait offrir. Elle a reformulé les spectacles Nocturne
en une série de six programmes qui ont été diffusés en continu sur la plateforme virtuelle de MUTEK pendant le festival, présentant des artistes locaux talentueux aux amateurs de musique électronique du monde entier.

Défi de l’enregistrement de spectacles en direct

Grâce à un assouplissement des directives sanitaires engendrées par la COVID-19, l’année 2021 a marqué le retour des spectacles sur scène devant de grandes foules, un heureux changement par rapport aux restrictions qui étaient en vigueur lors du festival hybride de 2020. « Les gens étaient tellement enthousiastes que le public soit de retour en salle », se souvient Ian Cameron, copropriétaire de la société de production vidéo Transmission, le partenaire de diffusion en continu de MUTEK. « Le spectacle était conçu pour le public en salle, pas pour être filmé ou diffusé en continu. »

L’enregistrement d’une série de spectacles en direct dans l’une des salles intérieures du festival, la salle de concert MTELUS, a présenté un nouvel ensemble de défis techniques auxquels l’équipe de production n’avait pas fait face avec la configuration de type studio du festival MUTEK de 2020. « Ce qui est bon pour la diffusion ou l’enregistrement est mauvais pour le public en salle, et vice versa », explique James Benjamin, copropriétaire de Transmission. « Par exemple, si l’éclairage est excellent pour le public en salle, cela va poser des problèmes aux caméras. Si l’éclairage est bon pour les caméras, cela signifie généralement que l’ambiance sera moins envoûtante pour les personnes en salle. »

Consciente de la mission de MUTEK de mettre en valeur l’art audiovisuel, l’équipe était déterminée à sélectionner l’équipement approprié et à assurer une qualité de production de haut niveau, similaire à celle de la télévision, pour les diffusions en direct des spectacles Nocturne. « Nous produisons des diffusions à grande échelle avec plusieurs caméras et la version portable d’un studio d’enregistrement », explique M. Benjamin. « Ce n’est certainement pas une approche de type pointer et diffuser. » En fait, l’équipe de production monte chaque programme en direct avec un enregistrement audiovisuel original, basculant entre les angles de caméra à la volée pour créer la meilleure expérience pour les téléspectateurs en ligne.

Image 1 : Yu Su au spectacle Nocturne 2 du festival MUTEK - Photo : Frédérique Ménard-Aubin, Image 2 : Desert Bloom au spectacle Nocturne 1 du festival MUTEK - Photo : Sean Vadaru, Image 3 : Pheek/Iregui au spectacle Nocturne 3 du festival MUTEK - Photo : Sean Vadaru

Installation des caméras dans la salle de concert

Pour obtenir une couverture maximale de la grande salle MTELUS, Transmission a ajouté aux cadreurs en direct des caméras VPIZ télécommandées installées en hauteur, sur scène et à plusieurs autres endroits autour de la salle. « Comme tout se fait en direct, il est important d’avoir un équipement fiable. C’est pourquoi j’étais très heureux de pouvoir utiliser les caméras VPIZ de Panasonic », affirme M. Cameron. « J’utilise ces caméras depuis des années, pour la diffusion et le support IMAG de concerts et d’autres événements en direct. Je connais donc assez bien le produit. Je savais que nous pouvions compter sur cet équipement. »

Les caméras VPIZ utilisées pendant le festival disposent de grands capteurs de haute qualité qui sont plus sensibles dans des conditions de faible éclairage et réduisent ainsi le bruit dans l’image. Les grands capteurs, associés au contrôle précis des caméras sur la couleur, le contraste et la netteté, produisent des flux vidéo qui se mélangent bien avec ceux d’autres caméras de qualité professionnelle, garantissant un aspect cohérent tout au long de la diffusion.

« Tous nos flux ont convergé vers une matrice, qui est ensuite divisée et envoyée en flux, à nous ainsi qu’au projectionniste », ajoute M. Cameron. « Les caméras ont donc été utilisées à la fois pour la diffusion en continu en direct et le contenu montré sur les écrans derrière les artistes. »

Les caméras VPIZ utilisées pendant le festival disposent de grands capteurs de haute qualité qui sont plus sensibles dans des conditions de faible éclairage et réduisent ainsi le bruit dans l’image.
Image 1 : Alex Mac Mahon au spectacle Nocturne 2 du festival MUTEK - Photo : Frédérique Ménard-Aubin, Image 2 : Phèdre au spectacle Nocturne 1 du festival MUTEK - Photo : Sean Vadaru, image 3 : JOYFULTALK au spectacle Nocturne 3 du festival MUTEK - Photo : Sean Vadaru

Une expérience de festival mémorable

Selon M. Benjamin, qui s’est également produit lors de l’événement de cette année, MUTEK est connu comme un véritable festival d’artistes, un endroit où les nouveaux venus, les artistes chevronnés, les têtes d’affiche populaires et les artistes de créneaux sont tous traités avec respect et reçoivent tous une excellente assistance en matière de production. M. Cameron est du même avis et affirme que les organisateurs du festival ont la réputation de faire un effort supplémentaire pour accueillir les participants et les aider à donner vie à leur vision artistique.

L’engagement de l’équipe de MUTEK à créer une vitrine de haute qualité pour les artistes et à offrir une expérience unique à leurs admirateurs transparaît dans le soin qu’elle a apporté à la production de ses flux vidéo et à leur présentation sur la plateforme virtuelle du festival.

« Dans l’ensemble, les artistes eux-mêmes ont été assez impressionnés par les résultats, et ce ne sont pas des gens forcément faciles à contenter », explique M. Benjamin. « Les gens étaient très reconnaissants et nous ont indiqué que l’image était incroyable et que le son était excellent. Je crois que nous n’avons reçu que des commentaires positifs. »

Dans l’ensemble, les artistes eux-mêmes ont été assez impressionnés par les résultats, et ce ne sont pas des gens forcément faciles à contenter.
James Benjamin, Copropriétaire de Transmission, partenaire de diffusion en continu de MUTEK